Tir aux mousquetons

Tir sans licence ouvert à tous

Tir aux mousquetons !

Les membres du Tir Franc Cossonay ont le plaisir de vous inviter à son premier tir aux mousquetons !
L’objectif de notre tir est de faire vivre notre passion pour ces armes qui n’ont pas seulement une valeur de collection mais aussi de précision.
Ce tir a pour but de permettre à tous les passionnés de s’affronter lors d’une compétition originale dans une ambiance conviviale.
Donc, si vous possédez une des armes ci-dessous c’est le moment de la décrocher du mur !
Ce tir est ouvert a tous, il y a pas besoin de licences de tir.

2 et 3 septembre 2022

Prrgramme de tir :

Cible Exercice

Champ des points : Cible A6, divisée en 6 cercles.
Nombre de coups : 6c, coup par coup.
Durée :
8 min.
Position : Couchée.
Bras franc ou appuyé

Cible Rudolf Schmidt

Champ des points : Cible A6 divisée en 6 cercles.
Nombre de coups : 12 c. 6 coup par coup,3 feu série et 3 feu de série.
Durée :
12 min.
Position : Couchée.
Bras franc ou appuyé

Cible Eduard Rubin

Champ des points : Cible B10 divisée en 10 selon visuel.
Nombre de coups : 6 c. 6 coup par coup.
Durée :
6 min.
Position : Couchée.
Bras franc ou appuyé

Catégories:

Notre tir est composé de trois catégories d’armes.
Armes de guerre :
Mousqueton 00/11, 05/11, 11 et 31
Fusil d’infanteries 11/96 et 11
Arme de sport :
Est considérée comme arme de sport toutes les armes de la catégorie armes de guerre équipées de système de visée décrit dans le règlement: Moyens auxiliaires 27.132 f Chap. 5.
Seuls les accessoires décrits et mentionnés dans le règlement sont acceptés pour notre tir.
Armes de précision :
Mousqueton 31/42, 31/43 et ZFK55
Toutes lunettes rajoutées et non d’origine ne sont pas acceptées lors du tir.
Seuls les membres du comité organisateur sont aptes à statuer sur la catégorie de l’arme des tireurs.

Les armes accéptées

Mousqueton 00/11, 05/11 ou 11

Mousqueton 31, 31/42 et 31/43

Fusil d’infanteries 11/96 et 11


ZFK 55

Armes non accéptées

Les armes ci-dessous ne sont pas autorisées à notre tir pour la raison qu’elles ne tirent pas de la GP11. 
Fusil d’infanterie 1889
image
Fusil de cavalerie Mannlicher 1893
image

Documents

Plus en détails

image

Le fusil d’infanterie 1896/11 ou 96/11

Le tout premier fusil à tirer la cartouche GP11. Ce fusil d’infanterie est la transformation du fusil 1896, il est reconnaissable par la modification de sa crosse. L’ajout d’une pièce de bois sous la crosse améliore sa tenue et donc sa précision. Il sera fabriqué entre les années 1912 à 1920 à 137’000 exemplaires.

Données techniques :

La longueur totale est de 1315 mm
La longueur du canon est de 780 mm
La capacité du magasin est de 6 cartouches
Le poids du mousqueton est de 4.55 Kg
Très comparable au précèdent fusil qui équipait l’infanterie, le modèle 1889, de nombreuses améliorations sont apportées notamment pour pouvoir tirer la nouvelle cartouche GP11 qui remplacera la GP90 (GP90 pour 1890 à ne pas confondre avec la GP90 actuelle 1990). Les tenons de la culasse seront modifiés et déplacés plus à l’avant afin de pouvoir supporter une plus grande charge de poudre. Le système de visée sera adapté à cette nouvelle munition. Il équipera les soldats d’infanterie et les carabiniers.
Il existe aussi des modèles privés, marqué d’un P majuscule pour les tireurs sportifs. Souvent le marquage de l’armurier ayant réalisé le montage est apposé sur la boite de culasse.

 

image

Le fusil d’infanterie 11 ou IG11

Très comparable au fusil 96/11, il possède les mêmes caractéristiques mécaniques. 133’000 fusil furent fabriqué pour équiper l’infanterie. Les toutes premières séries numérotées de 350’001 à 365’000 ont une particularité au niveau du canon. Elles possèdent un pas de 220 mm au lieu de 270 mm.

Données techniques :

La longueur totale est de 1315 mm
La longueur du canon est de 780 mm
La capacité du magasin est de 6 cartouches
Le poids du mousqueton est de 4.55 Kg
Il existe aussi des modèles privés, marqué d’un P majuscule pour les tireurs sportifs. Souvent le marquage de l’armurier ayant réalisé le montage est apposé sur la boite de culasse.

image

Mousqueton 1911 ou K11 :

Fusil militaire à culasse rectiligne de type Schmidt Rubin. Ce modèle fut produit dès les années 1913 jusqu’à 1936. Ce fusil sera produit pendant 23 ans à 250’000 exemplaires. Il tire une cartouche de 7,5 mm GP11.

Données techniques :

La longueur totale est de 1105 mm
La longueur du canon est de 592 mm
La capacité du magasin est de 6 cartouches
Le poids du mousqueton est de 3.9 Kg
Le nom mousqueton vient de sa longueur, beaucoup plus court que le fusil d’infanterie 11. Le 11 découle de la date 1911 de l’arrêté fédéral du réarmement des troupes équipées d’un fusil.
Le mousqueton équipait les soldats des fonctions suivantes : Cavaliers, cyclistes, mitrailleurs et troupes du génie. Il équipait chaque soldat dont l’arme à épauler n’était pas la principale.
Le mousqueton 1911 remplaça différents fusils utilisés par l’armée Suisse
Le modèle 1889/1900 utilisé par l’infanterie pour défendre le fort du Gothard.
Le mousqueton de cavalerie 1905.
Le fusil d’essai et de police 1908.
Tous les modèles ci-dessus seront transformés en 1911 afin d’uniformiser l’armement distribué à la troupe. Ce qui donnera les versions 00/11, 05/11 et 00/08. Bien sur ces versions sont acceptées dans notre tir.
Une dernière version existe, le numéro de série et précédée d’un P majuscule ce qui signifie une série privée dédiée aux tireurs sportifs ou aux corps de police et de douane. A ne pas confondre avec le P frappé afin de marquer la privatisation de l’arme lors de la fin du service militaire du propriétaire. Ce marquage est généralement accompagné d’une date.

image

Mousqueton 1931 ou K31 :

Fusil militaire à culasse rectiligne basé sur le système Schmidt Rubin. Ce modèle fut produit dès les années 1933 jusqu’en 1958. Ce fusil sera produit pendant 25 ans à 721’680 exemplaires. Il tire une cartouche de 7,5mm GP11. La culasse du 31 est basée sur le système Schmidt mais revue par le directeur de la Waffen Fabrik de Bern (W+F) Adolf Furrer.

Données techniques :

La longueur totale est de 1105 mm
La longueur du canon est de 652 mm
La capacité du magasin est de 6 cartouches
Le poids du mousqueton est de 4 Kg
Grâce à sa culasse réduite en longueur, le fusil est un mousqueton tout en gardant une extrême précision permettant de toucher de très petits buts à longue distance. Compromis parfait entre précision et maniabilité du mousqueton 11. Il équipera l’intégralité de l’armée Suisse toutes fonctions confondues. Il sera remplacé par le fusil d’assaut 57.
Les premiers essais du nouveau mousqueton furent extrêmement convaincants. Dans le message du Conseil fédéral à l’Assemblée fédérale concernant la remise aux troupes du mousqueton modèle 1931 (Du 17 mars 1933) nous pouvons lire le passage suivant :
“Mentionnons encore qu’au premier essai avec cette arme M. K. Zimmermann, champion du monde du tir, a obtenu un résultat qui, il y a peu d’années encore, aurait fait sensation dans un match international de tir. Il avait cependant cette arme en main pour la première fois et ne s’était pas servi de cartouches spéciales.”

image 

Mousquetons 1931/42 et /43 ou 31/42 et 31/43 :

Les mousquetons de tireurs d’élite avec lunette rabattable sur le côté gauche de l’arme. Deux versions se suivent le 42 et 43, l’ensemble de la production de ces deux fusils représentent 2241 exemplaires. Les grossissements des réticules varient entre les deux versions :
Mousqueton 1931/42, Grossissement du réticule 1.8X9
Mousqueton 1931/43, Grossissement du réticule 2.8X14
La graduation de la hausse n’est pas identique sur les deux modèles :
Hausse 1931/42 graduée à 1000m
image
Hausse 1931/43 graduée 700m
image
Cette différence permet de les identifier rapidement, en plus de leur numéro de série.

Données techniques :

La longueur totale est de 1105 mm
La longueur du canon est de 652 mm
La capacité du magasin est de 6 cartouches
Le poids du mousqueton est de 4,270 Kg

image 

Mousquetons 1955 ou Zfk55:

Fusil à culasse Furrer, il équipait les tireurs d’élite de l’armée Suisse. Bien que basé sur le mousqueton 1931, il comporte de nombreuses particularités, comme l’ajout d’une lunette amovible, d’un frein de bouche réduisant grandement le recul de l’arme et d’un bipied. La boite de culasse est modifiée de façon à ce que lors de l’éjection de la douille, elle ne tape pas la lunette.

Année de production 1955.
4150 fusils seront produits.

Un bon tireur équipé du ZFK55 atteint facilement une cible à 800 m.
Lunette amovible Kern
Réticule de visée
image

La Munition GP11 7.5X55mm

image
Ci-dessus l’ensemble des cartouches utilisées par l’armée Suisse depuis 1869. La signification de GP11 est Gewehrpatronen Ordonnanz 1911.
La munition est introduite en 1912 et sera utilisée par l’armée jusqu’en 1994.

Quelques caractéristiques :

Le diamètre de l’ogive 7.77mm
La vitesse de sortie 780m/s
La longueur de la cartouche 77.7mm
Poids total 11.36g

Quelques indications de la pénétration d’une GP11 :

       Bois 50Cm
       Sable 40Cm
       Terre 70Cm
       Acier 0.5Cm

Chargette rapide :

Système de rechargement rapide (autorisé pour le tir).
Le soldat ne possédait qu’un seul magasin. Il le rechargeait à l’aide de plusieurs chargettes d’une capacité de 6 cartouches. Les chargettes étaient stockées dans sa cartouchière.

image

Boites de munitions :

A gauche, boite de 50 cartouches de GP90 et à droite, boite de 10 cartouches de GP11.

image
Système de culasse Schmidt et Furrer :

Culasse du fusil d’infanterie 1889
image
Culasse du fusil d’infanteries 1896/11 et 1911 ainsi que du mousqueton 1911

image
Culasse des mousquetons 1931, 1931/42, 1931/43 et 1955
image

Comment viser avec un mousqueton ou un fusil d’infanterie à 300m:

Les fusils sont composés de deux organes de visée:

image

La visée correcte est le positionnement de la hausse sur 300m.
Positionner le guidon au centre du U de la hausse.
Le guidon doit être à la même hauteur que le haut de la hausse.
Le guidon placé sous la cible « rasé 6H ».